vendredi 23 janvier 2015

Découpage / un découpage pour ma petite filleule



Voici mon dernier découpage…





J'y ai pensé assez longtemps avant de me mettre à la tâche. Une fois le travail commencé, là aussi j'ai laissé passer du temps d'une étape à l'autre.

D'abord, l'idée d'un fond en couleur, grâce à ma petite boîte d'aquarelle achetée cet automne.
Ensuite, l'idée d'un petit texte pour accompagner le prénom de ma filleule et nièce.
Après l'avoir trouvé, comment le "calligraphier" afin que les mots soient reliés les uns aux autres?
Une fois que tout est écrit, le découpage, qui a pris un certain temps, avec un mois de décembre bien chargé qui passait par là…
Après, l'aquarelle avec laquelle j'ai un peu tâtonné avant de trouver un résultat qui me plaisait suffisamment.
Le découpage des fleurs.
Et le moment le moins ardu, tout arranger sur une grande feuille…
Pour finir avec le collage.


Et voilà un résultat coloré et plein de vie dont je suis assez fière je l'avoue :-)


vendredi 16 janvier 2015

DIY / boules effervescentes pour le bain

Au hasard (ou pas… parfois je cherche quelque chose de bien précis… et en cours de route je me laisse détourner de ma quête…) de mes pérégrinations sur Pinterest, je suis tombée en admiration devant de jolies photos de boules effervescentes (en l'occurrence il ne s'agissait pas de boules, mais boules, dans ce contexte (dans celui-ci, je dis bien, pas dans tous, remarqué-je à l'instant), ça fait mieux que "formes sans nom effervescentes pour le bain"… Bref).
Je vois ces jolies photos, et comme à peu près à chaque fois que je vois des jolies photos d'objets sur Pinterest, je me dis "bon, ça doit bien pouvoir se faire!"
Comme Noël approchait, ça ressemblait en plus au cadeau idéal à offrir à mes proches.

Du coup je lis la recette avec attention (surtout que c'était écrit en anglais, donc avec une quadruple attention pour essayer de compenser mes lacunes de vocabulaire) et bof, il y avait des ingrédients que je ne connaissais pas trop, ça semblait un peu incertain au niveau de la réussite du résultat; je n'ai pas continué avec cette marche à suivre.

Mais je ne me suis pas laissée décourager, cette vision de boules effervescentes faites maison à offrir pour Noël était désormais bien ancrée en moi… Du coup je suis partie à la recherche d'autres marches à suivre pour en faire et j'ai trouvé la recette qui fonctionne, sur le blog de Madame Parfum.

Je ne mets pas la recette ici, étant donné que j'ai utilisé exactement la même que celle du blog.
Je n'ai pas mis le sel d'Epsom qui est mentionné dans la recette, car je n'en ai pas trouvé.
Comme je n'avais pas les moules mentionnés sur le blog, j'ai fait avec ce que j'avais sous la main...

J'ai fait plusieurs "fournées" (en réalité, il n'y a absolument pas de cuisson, bien sûr!), certaines avec ce moule en silicone, pour faire des demi-sphères.



J'ai aussi testé l'option de les former à la main. 
L'avantage de cette façon de faire est qu'une fois formées, il ne reste plus qu'à laisser les boules sécher; alors qu'avec le moule, j'ai rencontré des difficultés lorsque j'ai voulu les démouler. 
Elles n'étaient pas encore 100% sèches (forcément, le moule ne laissant pas l'air passer, mis à part la partie exposée à la surface, le mélange met plus de temps à sécher) et du coup elles se démontaient lorsque je pressais sur le moule. 
Au final pas de souci, j'ai réussi à les reformer et je les ai encore laisser sécher sur un plateau. Par précaution, lors de ma seconde fournée avec ce moule, j'ai d'abord tapissé le moule de film alimentaire avant de remplir les formes avec la préparation. Le démoulage en a été bien facilité, par contre on voyait un peu les plis du film alimentaire sur certaines boules.

En formant les boules à la main, je trouve le rendu moins joli étant donné que les formes sont moins régulières. J'avais choisi l'option de les rouler dans de la lavande, ce n'était peut-être pas la meilleure idée au niveau esthétique...


Pour le séchage, il m'a fallu bien plus de temps que les 24 à 48 heures mentionnées sur le blog de Madame Parfum. Je pense qu'à chaque fois j'ai laissé passer une semaine avant d'emballer les boules.


En ce qui concerne les ingrédients, après avoir fait une première fournée avec des mini-sachets de bicarbonate de soude de la Migros et d'acide citrique de la pharmacie, j'ai profité d'une escapade à Lyon pour acheter de plus grandes quantités à la Grande Droguerie Lyonnaise. Au niveau du prix, il n'y a pas d'hésitation, ça vaut la peine! Et c'est bien plus pratique. Certainement qu'on trouve aussi ces ingrédients dans les drogueries suisses en grande quantité, mais je n'ai pas encore regardé.
Quand à la lavande, après avoir sacrifié un sachet pour l'armoire à habits offert par ma belle-mère, pour les deux fournées suivantes j'ai utilisé du lavandin acheté également à Lyon, dans une boutique originale et proposant des marchandises de qualité: "Artisanat monastique". Tout est dans le nom :-)

Alors, à votre tour de vous y mettre, puis bon bain!





mercredi 31 décembre 2014

Un cadeau pour bébé: une toise

Voici le cadeau offert à ma filleule pour Noël: une toise personnalisée qu'elle ou ses parents pourront compléter au fur et à mesure qu'elle grandira.


J'avais vu via Pinterest un modèle qui était en fait à vendre sur Etsy, j'ai mis l'idée de côté et je suis passée à l'action juste avant Noël. 

Pour commencer, je suis allée acheter une planche de contreplaqué au brico-centre. J'ai pris 1 mètre 90 de hauteur et 30 centimètres de largeur, si mes souvenirs sont bons. Je ne me rappelle plus de l'épaisseur, c'était presque le bois le plus fin, il me semble. Et j'ai traversé toute la ville en métro et en bus, à l'heure de pointe, pour ramener la planche à la maison :-) 

Ensuite, je me suis mise au travail sur mon ordinateur. 
J'ai préparé les différentes parties de texte que je voulais voir figurer sur la toise. 
Pour cela, j'ai choisi de nouvelles écritures sur www.dafont.com , quelques dessins sur google image et quelques cadres. 
J'ai travaillé sur Pages mais n'importe quel logiciel de traitement de texte aurait fait l'affaire.


J'ai imprimé toutes les pages et avec un crayon gris (le plus gras possible), j'ai colorié le verso de tous les motifs et tous les textes, comme on le voit ci-dessous.


Ensuite, j'ai fixé les pages (le bon côté sur le dessus) sur la planche à l'aide de scotch, et j'ai repassé tous les textes et motifs au crayon. Le but est "d'imprimer" le crayon gris qui est au dos de la feuille sur la planche.
Là, j'ai compris que j'avais fait une erreur en choisissant certaines polices qui comportaient trop de détails, ou des tailles d'écriture trop petites. Cette technique ne permet pas de reproduire avec une très grande précision. J'ai donc simplifié certaines parties de mon projet.


Comme on peut le voir ci-dessous, "l'impression" est très claire. Sans doute aurais-je dû utiliser un crayon plus gras, cela m'aurait facilité la tâche.

Ensuite, il ne restait "plus qu'à" tout repasser au stylo indélébile.
L'encre du stylo que j'avais prévu au départ était "pompée" par le bois, après un premier essai peu concluant je me suis rabattue sur un autre stylo que je n'avais pas du tout prévu pour ça! En tout cas, il vaut mieux prévoir quelque chose de fin pour pouvoir travailler avec précision.




Et voilà le détail des différentes parties de la toise...













Si vous voulez vous lancer dans ce projet, vous avez quelques pistes ci-dessus…

Les questions que je me pose encore:
- faut-il vernir la planche? Je ne l'ai pas fait, mais peut-être que ça aurait évité que le bois "pompe" l'encre. Par contre le bois n'aurait peut-être pas gardé son aspect naturel? Ou vernir après avoir tout écrit, pour protéger l'encre? Je me demande si ça va s'éclaircir avec les années…
- aujourd'hui j'ai découvert l'existence du papier "décalque". Je ne sais pas où on peut le trouver dans le commerce, mais sur Amazon il y en a. Si ça fonctionne, il ne reste plus qu'à imprimer sur ce papier et à transférer sur le bois… ce qui éviterait tout un travail assez fastidieux… mais qui enlèverait le côté "fait main", qui a aussi son charme.

Bref, un projet perfectible, mais je suis assez contente du résultat pour ce premier essai!

lundi 22 décembre 2014

Noël!

Gros plan sur le monumental sapin de Noël de notre collège


Voilà que Noël est tout proche…

Avec mon métier, je me plonge dans l'ambiance de Noël "de force"  à l'école, même avant début décembre, avec les chants, les bricolages, les préparatifs pour le spectacle de Noël, le calendrier de l'Avent…

C'est, comme pour beaucoup d'autres, une période bien chargée, et cela fait un moment que je n'ai rien posté sur mon blog… Heureusement, Instagram vient à mon secours et je peux reprendre certaines photos que j'y ai posté ces dernières semaines...


Les petits savons qui attendaient mes élèves dans le calendrier de l'Avent de la classe…

Un cadeau inspiré par cette idée. Adaptée à ma sauce avec des élastiques pour bracelets, de la glycérine trouvée au brico-centre de la Migros, fondue au bain-marie et coulée dans des moules à mini-muffins...


Une des installations de Lausanne Lumières, au petit matin en allant travailler



Un prototype pour le cadeau de Noël préparé en classe

A nouveau bien sûr une idée trouvée sur Pinterest! C'est celle-là. Dur dur à comprendre, l'idée de dégradé de petits points, pour les élèves… mais finalement les résultats étaient tous sympas…et personnalisés (renne, coeur, étoile,…)




pour accompagner les cadeaux de Noël

J'avais ces rondelles de noisetier qui attendaient dans un tiroir depuis un bon bout de temps, et le mois passé, soudain j'ai eu une illumination vu sur Pinterest (argh, encore lui! Mais ai-je vraiment une vie en dehors de Pinterest?!) de jolies images qui m'ont donné envie de faire ça. Heureusement que j'ai une soeur équipée d'un fer à pyrograver :-)



les cartes de voeux

Enfin une idée qui est venue de ma petite tête! :-) 
J'ai fait l'acquisition d'une boîte d'aquarelle cet automne, et bien que je ne maîtrise absolument pas cette technique, j'aime l'utiliser de temps en temps. Là c'est pour le ciel que j'ai sorti les pinceaux, et à défaut de vrais flocons, ce seront des flocons de papier qui viendront dans les boîtes aux lettres de mes connaissances cet hiver...


kanelbullar

Lorsque j'étais allée en Suède avec ma soeur, nous avions fait la connaissance des kanelbullar, pâtisserie typiquement suédoise. Et toute simple à faire! Il y a deux semaines, j'en ai fait pour des amies qui venaient prendre le goûter, un jeu d'enfant et un plaisir sucré et parfumé à la cannelle pour les 4 heures…
La recette vient d'ici (ne pas lésiner sur le sucre!)


après-midi confection de biscuits de Noël avec mes soeurs



gingerbread cookies

Il y a une semaine, nous avons passé l'après-midi à confectionner des biscuits de Noël, avec mes deux soeurs (et leurs bébés qui nous détournaient de notre activité :-)...). L'idée étant de réaliser plusieurs sortes puisqu'à trois, en principe ça va plus vite que toute seule. En réalité l'après-midi a été moyennement productif car nous n'avons réalisé que trois sortes… dont une dont je n'ai pas vraiment vu la couleur car ma soeur a réalisé tout à la fin qu'elle devait les laisser sécher avant de les cuire!
Si cet après-midi n'a pas été très productif, il m'a permis de découvrir les gingerbread cookies. Sur Instagram, plusieurs photos montrant ces biscuits joliment décorés m'avaient fait de l'oeil, alors j'ai décidé de m'y mettre.
Même si leur goût est bon, ce ne sont pas mes préférés (quoique c'est bien pratique pour faire descendre mes stocks d'épices dans l'armoire) au niveau gustatif, par contre j'adore les décorer. A la poche à douille les possibilités sont infinies!



sugar cookies

Pour mes élèves, j'ai préféré me lancer dans la confection de sugar cookies (pas de goût, à part le goût du sucre… c'est ce que préfèrent les enfants, non?), qui eux aussi offrent de jolies possibilités de décorations. Mais je ne vous donnerai pas la recette car celle que j'ai trouvée fonctionnait moyennement bien au niveau de la texture...



J'ai encore quelques projets en cours, des cadeaux de Noël à terminer! Mais ce sera pour un autre post.
Alors je vous souhaite déjà un très beau Noël!

dimanche 7 décembre 2014

Noël / des décorations pour le sapin ou les cadeaux

J'avais depuis longtemps des rondelles de noisetier que je gardais dans un tiroir, sans trop savoir qu'en faire.
Et voilà qu'au hasard de mes déambulations sur Pinterest, je trouve comment les utiliser.
Rapidement, voici un petit aperçu...


Premièrement, il faut avoir des rondelles de noisetier. Pour cela, sacrifier un noisetier dans le jardin (de toute façon, ça pousse comme de la mauvaise herbe, ces sales bêtes :-), et pour cela, être bien équipé… Je dis merci au propriétaire de notre maison. Et je dis à nouveau merci à ce même monsieur qui a bien voulu faire des petites rondelles à l'aide de sa scie.

Deuxièmement, il faut avoir une soeur qui a un appareil à pyrograver. C'est rare. Mais je suis chanceuse, j'en ai une :-) . Bon, il y a aussi la possibilité d'avoir soi-même un appareil à pyrograver. Mais sans doute est-ce encore plus rare que l'histoire de la soeur qui…

Troisièmement, il faut avoir un chéri qui a un Dremel. C'est comme une perceuse mais en plus petit. En fait avec une perceuse ça doit marcher aussi. Tout ça pour faire le petit trou dans lequel passer le fil pour accrocher.


Et voilà le travail! En dernier il faut bien sûr faire travailler son imagination pour dessiner des petits flocons, des étoiles ou écrire des messages…

Je vous laisse car j'ai plein de petits projets pour Noël à achever… Belle période de l'Avent!



vendredi 21 novembre 2014

Découpage / un oiseau

Je voulais écrire une carte à une connaissance; comme je ne trouvais aucune carte qui convenait dans ma petite réserve glanée au fil de mes achats dans diverses boutiques, et que je n'avais pas le temps d'en confectionner une, je suis allée fouiller dans mes anciens découpages.

Ils dorment dans un tiroir, presque tous encadrés (de l'époque où j'ai fait des marchés artisanaux…), en attendant un improbable destin.

Voici donc l'oiseau grassouillet qui a trouvé une destinataire. :-)


J'ai juste rajouté un petit cadre de masking-tape pour apporter un peu de gaité à la missive.

dimanche 16 novembre 2014

DIY/ déco pour body de bébé

Comme mentionné par ici ou par , depuis quelques mois les bébés se sont mis à pulluler dans mon entourage :-)

Rien que du positif à ce changement, finalement…

- Rien ne me fait plus plaisir que de garder un petit bébé pour dépanner ses parents… les bébés font des sourires joyeux et innocents, sans arrière-pensée, c'est le meilleur remède contre la grisaille automnale… et les parents reconnaissants me préparent un bon petit souper, ou m'apportent de jolies pâtisseries…

- Dans le domaine du DIY, les idées concernant les enfants et les bébés sont nombreuses, mon côté créatif n'a qu'une envie, passer à l'action (mais de l'envie à l'action, justement parfois il y a un bout qui manque…).

- Et comme un bébé, ça ne peut pas parler, les parents lui mettent toutes les choses que j'offre, ah ah, impossible de dire quoi que ce soit! (bon, j'ai parfois l'impression que les parents visent le bon moment pour mettre les habits en question… "Désolée petit bout de chou, mais aujourd'hui ta tante vient alors il va falloir mettre ce body" :-)

Je me suis donc lancée dans la décoration de body, c'est un support assez pratique, on en trouve des blancs, les parents les utilisent souvent, c'est pas trop cher…

Je suis passée pour l'instant par deux techniques:

1) Peinture avec des tampons faits en pomme-de-terre (je n'ai pas réussi à mettre la main sur d'éventuelles photos donc il n'y pas d'exemple): pratique et pas cher, par contre il faut être précis quand on taille la pomme-de-terre de la forme voulue, car sinon le résultat va manquer de finesse. Et une petite bavure de peinture est vite arrivée, dans ce cas impossible de revenir en arrière, il faut la camoufler!
Donc au final, je n'ai pas été convaincue à 100% par cette technique.

2) Peinture avec des pochoirs.



J'ai commencé avec de la peinture pour textiles normale, et je trouve le résultat sympa. 
Les étoiles sont faites au stylo pour textiles, là par contre j'ai été moins satisfaite car sur le coton le stylo a tendance à faire des bavures. Mais de loin ça ne se voit pas.


Au magasin, je n'ai pas su résister à la tentation de la peinture à paillettes :-)


Là aussi, j'ai utilisé des pochoirs. Pour les faire tenir, j'utilise un spray repositionable.


La peinture à paillettes a une texture proche de celle du gel. Du coup, le pinceau que l'on voit à l'arrière-plan n'était finalement pas bien indiqué pour l'appliquer. J'ai utilisé à la place un petit bâtonnet au bout en biseau.


Et voilà le résultat!



Les ronds ont également été faits avec un pochoir, mais avec de la peinture pour textiles normale.

Le résultat rend bien, mais l'aspect pratique n'est pas avéré… ce sera aux mamans de juger.
Comme j'avais peur que les paillettes ne se voient pas suffisamment et que du coup, on ne reconnaisse pas les lettres, j'ai mis une bonne dose de peinture! Mais du coup en séchant cela fait un effet "dur" et j'espère que cela ne posera pas de problème pour le bébé. D'autre part, la peinture supporte une température de lavage de 30°C maximum, je ne suis pas sûre que ce soit bien pratique pour enlever les taches!
Donc je vais attendre les réactions des mamans et en fonction de cela, je continuerai ma quête… :-)

Un dernier conseil pour la route: si vous hésitez entre deux tailles de body, prenez toujours la plus grande!