vendredi 16 septembre 2016

Dyffryn gardens


Le temps file…

Dans deux semaines déjà, j'aurai quitté la Grande-Bretagne… Et du coup, au moment de terminer ce post à propos d'une visite faite au Pays de Galles il y a un mois, j'ai l'impression que c'était il y a une éternité!

J'étais donc avec ma soeur et sa petite famille, et nous sommes allés visiter Dyffryn Gardens, un site du National Trust. Le National Trust me semble être une institution extrêmement intéressante, autant pour les lieux qu'elle permet de visiter, que pour le travail de préservation du patrimoine qu'elle entreprend. Le National Trust est "une institution à but non lucratif, qui a pour but de conserver et de mettre en valeur des monuments et des sites d'intérêt collectif". Et du coup, au moment de planifier des vacances en Angleterre, au Pays de Galles ou en Irlande du Nord, il peut être utile de jeter un coup d'oeil à la carte des endroits à visiter.




Comme le nom l'indique, à Dyffryn Gardens ce sont les jardins qui sont mis en avant; on découvre une succession de jardins différents, sur plus de 20 hectares.




Des jardins d'agrément, des allées fleuries, des jardins plus ou moins formels, mais aussi un jardin potager et ses deux cochons chargés de fertiliser une parcelle destinée, l'année prochaine, à la culture des courges!


Un dispositif apparemment efficace pour protéger les brassicacées des nuisibles

Les serres miniatures et amovibles pour les cucurbitacées, le joli détail utile.



Il y a également une serre divisée en plusieurs parties, dont l'une est consacrée aux cactus toujours si photogéniques...





Le carré consacré aux différentes variétés de menthes, avec le joli détail de la bordure en ardoise







Une grande partie du parc consiste en un arboretum aux allées aérées, qui invite à la balade.





Après les jardins, on passe à la visite du château. C'est une visite un peu particulière; le National Trust a acquis Dyffryn Gardens en 2013 et le château était en mauvais état, après avoir été laissé plusieurs années à l'abandon.

Certaines pièces sont rénovées, d'autres sont visibles en l'état. Cela permet d'imaginer l'ampleur du travail effectué… et tout ce qu'il reste à faire!



Dans la bibliothèque, des livres de seconde main sont disponibles à la vente. J'ai eu le regard attiré par les sculptures de livre joliment disposées sur le manteau de cheminée.

Last but not least, l'endroit dispose d'un café situé à l'entrée du parc;  depuis la terrasse, les parents peuvent surveiller leurs bambins en train de se dépenser à la place de jeu… et les gâteaux sont très bons!



mercredi 24 août 2016

sur le sentier côtier...

La semaine passée, j'étais donc au pays de Galles avec ma soeur et sa famille (chouettes journées ensemble, merci d'être venu me trouver!), et nous logions dans une petite maison, dans un petit village pas très loin de la mer.

Un après-midi, comme la sieste de ma nièce n'avait pas été une réussite (ni pour elle, ni pour ses parents, j'imagine… en ce qui me concerne je bouquinais alors ça allait;-), nous (ma soeur, ma nièce et moi) sommes parties en "balade-poussette" pour qu'elle puisse se reposer encore un petit peu.

L'idée était de rejoindre le bord de mer en partant à pied de la maison; nous nous sommes donc mis en route et après avoir demandé notre chemin, puis suivi un bon moment une petite route carrossable entre deux haies, nous sommes arrivées près de la mer (nous savions qu'elle n'était pas très loin, mais elle n'étais pas encore visible). Le chemin pédestre pénétrait dans la forêt...

bon, ok, là ce n'est pas le chemin officiel mais plutôt un sentier de traverse

… et avec la poussette, ce n'était pas l'idéal, mais comme nous avions déjà fait un bon bout, nous avons décidé de ne pas nous laisser arrêter par quelques racines et branchage.

La forêt avait un côté "elfique", on aurait vu apparaître un lutin qu'on n'aurait pas été vraiment surpris. Plus on avançait et plus le bruit de la mer devenait présent, on entendait les vagues s'écraser au pied des falaises.

Au pays de Galles, la mer se contemple souvent du haut d'une falaise plutôt que de se laisser approcher au gré d'une plage de sable… c'était le cas ici. 
Du coup, nous avons voulu continuer pour voir si on pouvait arriver à un accès à la mer, et nous nous sommes retrouvées sur le sentier côtier.

En Grande-Bretagne, comme en Suisse, un balisage existe pour les sentiers pédestres, mais -ce n'est pas du chauvinisme!- ce que j'ai observé jusqu'à maintenant me pousse à dire que les suisses sont plus efficaces en la matière...


Le sentier était parfois inexistant (suivre la rangée de betteraves), souvent très étroit (porter la poussette - bon là ok c'est un peu de notre faute), parfois frustrant (pourquoi la mer est-elle cachée derrière une haie?) mais au final, ce fut une jolie balade bien sportive (porter la poussette (bis) / porter Camille) de fin d'après-midi.


Avec une pensée pour les agriculteurs qui ont une si belle vue de leurs champs de céréales...





Nous avons heureusement pu récupérer nos esprits et toutes les calories perdues dans l'un des pubs de Llanwit Major où mon beau-frère nous a rejoint (en voiture, ouf!) pour le souper

Il existe un site internet consacré au sentier côtier du pays de Galles (Llwybr Arfordir Cymru, oui oui c'est bien comme ça qu'on dit "sentier côtier du pays de Galles" en gallois), qui est long de 1400 kilomètres. Pour ma part je n'en ai même pas parcouru un centième mais cela me semble être une belle manière de découvrir le pays de Galles...



EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

dimanche 21 août 2016

Croeso i Gymru! (Bienvenue au Pays de Galles)


Par avance, je m'excuse pour toutes les photos de plage, de falaises et de mer qui illustrent ce post ;-)
Mais voilà, en tant que citoyenne d'un pays qui n'a aucun accès à la mer, je suis toujours fascinée lorsque je me retrouve au bord de cette étendue d'eau infinie...


Je suis toujours en stage en Angleterre et j'ai eu la chance de pouvoir partir 5 jours au Pays de Galles avec ma soeur et sa famille.

Je fais maintenant un petit aparté à propos du Pays de Galles. Pour moi qui avais une vision très floue de l'Angleterre (Londres, Harry Potter, Downton Abbey, les scones, les After Eight et les Beatles, on peut dire que ma vision de l'Angleterre se résumait à cela…), le pays de Galles ne représentait rien de concret.
J'ai depuis quelques jours une vision plus claire de ce qu'est le pays de Galles. Pardon pour ceux qui le savaient déjà, et pour les autres, voici quelques explications: le Royaume-Uni est composé de l'Irlande du Nord, de l'Angleterre, de l'Ecosse et du pays de Galles. Quand on parle de la Grande-Bretagne, il s'agit de l'Ecosse, de l'Angleterre et du pays de Galles.

Le pays de Galles
source: commons.wikimedia.org

Le pays de Galles dispose d'une assemblée nationale et d'un gouvernement local. Mais surtout,  on y parle le gallois et cette langue ne ressemble à rien de ce que je connais! En arrivant au pays de Galles, on y est tout de suite confronté car sur tous les panneaux indicateurs figurent des inscriptions en anglais et en gallois. Toutefois, je n'ai pas eu l'occasion d'entendre parler le gallois car tous les habitants du pays de Galles parlent l'anglais (wikipédia m'apprend que grâce à l'intégration du gallois dans l'enseignement, la proportion de personnes parlant le gallois, qui était de 20% à la fin du XXème siècle, est en train d'augmenter).

source: commons.wikimedia.org

Après cette minute culturelle, revenons à nos moutons…

Nous étions à 30 minutes de route de Cardiff, dans un petit village situé pas très loin de la mer (les deux photos illustrant le début du post sont celles de la plage de Llanwit Major et de la rivière qui se jette dans la mer à cet endroit).
De là, nous avons visité différents endroits. 

Voici l'un d'eux...


Nous nous sommes rendus dans la péninsule de Gower, un peu après Swansea, et nous nous sommes parqués au Gower Heritage Center. Outre le fait de disposer d'un parking (payant) et de WC publics (propres), cet endroit est un peu particulier. Nous n'avons pas tout vu, ni tout compris, mais apparemment, le bâtiment qui, du dehors, semble assez petit et anodin, recèle une variété d'activités et de démonstrations liées au monde rural … le tout plutôt destiné aux enfants. Et bien sûr, il y a un café, c'est ce qui nous a attiré là-bas ;-)
Petite cerise sur le gâteau, on trouve dans ce hameau une boulangerie (une vraie où les choses sont faite sur place par deux jeunes femmes qui ont monté leur business) qui propose de très bonnes choses: Little Valley Bakery.


Après le café et l'achat du pique-nique, nous nous sommes mis en chemin à travers la forêt et nous sommes arrivés à Three Cliffs Bay, une immense plage (à marée basse) qui tient son nom des trois petites falaises situées sur un de ses côtés.



Le vent soufflait, le soleil jouait à cache-cache avec les nuages et la mer était agitée, mais nous n'avons pas résisté à la tentation de la baignade, sous les yeux du maître nageur. 

Quelques téméraires se sont baignés, comme nous, mais la plupart des gens profitent de l'endroit en se baladant, en lisant à l'abri d'un rocher ou en jouant dans le sable (pour les enfants). Il y avait aussi quelques sportifs qui s'essayaient à l'escalade sur les falaises.



Nous avons ensuite fait une balade sur les falaises et ne nous sommes pas lassés des points de vue spectaculaires...




Quelques vaches pâturaient là-haut, apparemment le spectacle de la mer leur importe moins que la recherche d'une ration d'herbe à ruminer… et elles ne doivent pas avoir un caractère téméraire car il n'y avait aucune clôture au bord des falaises!





Après une petite marche, nous sommes arrivés dans le village de Southgate où d'autres bovins pâturaient en liberté… pratique, l'employé communal n'a pas besoin de passer la tondeuse sur les bordures de routes et les ronds points ;-)




 Bien sûr, nous n'avons pas pu résister à une tranche de gâteau dans le coffee shop du coin… Ca, c'est le truc qui me fait craquer par ici, le choix des gâteaux faits maison dans à peu près tous les endroits où il y a du thé ou du café!




Plus tard, pour rejoindre la voiture, nous sommes rentrés par un autre sentier pédestre et nous avons dû traverser un golf. C'était autorisé car le sentier passait en plein milieu, mais on a quand même eu un peu peur pour notre intégrité physique! Heureusement, les golfeuses (il n'y avait que des dames, apparemment c'était "ladies day"…) ont pris soin de s'arrêter ou de nous faire de grands signes pour nous demander d'attendre lorsque c'était nécessaire. 
Nous n'étions pas les seuls intrus, il y avait aussi quelques vaches qui se baladaient et ne semblaient pas s'inquiéter des balles de golf propulsées à toute vitesse par ces dames.




Nous avons encore fait un petit crochet par les ruines du château de Pennard, qui surplombe la vallée par laquelle nous étions arrivés le matin.

Bref, un endroit magnifique, d'ailleurs cette plage a été élue en 2006 "Britain's best beach" par une émission de la BBC.

Une astuce: les sentiers pédestres sont indiqués, mais assez sommairement et il y a peu d'indications concernant les endroits où ils mènent. Si vous voulez planifier une balade, vous pouvez consulter le site streetmap.co.uk qui permet de visionner des cartes détaillées (les sentiers pédestres sont indiqués par un traitillé rose). Ce n'est pas le graal mais c'est toujours mieux que google maps pour qui les sentiers pédestres n'existent pas, apparemment...





EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer