mercredi 30 juillet 2014

La chambre de Camille

Voilà quelques temps que je suis l'heureuse tante d'Arthur et de Camille… et même : la marraine de Camille!

C'est une joie de voir régulièrement ces deux petits êtres, qui me semblent plutôt mystérieux, leurs grands yeux tournés vers le monde alors qu'on ne sait rien de ce qu'ils pensent… 

Voici un petit aperçu de la décoration de la chambre de Camille. 

La guirlande a été préparée par mes soins pour servir de décoration lors de la baby-shower pour la future maman… qui l'a gardée pour décorer la chambre de son bébé.

Et l'arbre a été réalisé par la maman. 





Et voici une petite bricole réalisée au crochet...



mercredi 23 juillet 2014

Rosegarden

Au bord du lac de Gruyères, dans le canton de Fribourg, se trouve un petit endroit empli de charme. C'est le "Rosegarden", qui est ouvert au public le mercredi et le samedi après-midi.

Il s'agit d'un jardin qui descend vers le lac de Gruyères, à l'arrière d'une maison privée.
Le couple propriétaire des lieux l'a ouvert au public depuis le mois de juin de cette année.





Comme je l'ai mentionné, l'endroit n'est pas énorme mais les propriétaires ont aménagé le jardin de telle manière qu'on y trouve plusieurs endroits charmants où l'on peut s'asseoir pour profiter du paysage, admirer les fleurs ou suivre du regard le vol d'un insecte.





D'autre part, il y a la possibilité d'acheter la plupart des objets qui décorent le jardin, ainsi qu'une sélection d'objets disposés dans une petite maisonnette. 




Cerise sur le gâteau, on peut également boire et manger quelque chose pour le goûter. La carte est simple mais attrayante et surtout, les desserts choisis sont joliment présentés.





Nous avons découvert la boisson "Flauder", produite avec l'eau des sources de Gontenbad, en Appenzell. Rafraîchissante sans être trop sucrée.


Bel été! 



lundi 14 juillet 2014

Une couverture collective...









 A la mi-mai, nous nous sommes retrouvées, mes deux soeurs, les amies d'une de mes soeurs et moi, autour d'une table, à crocheter avec concentration.

Nous fêtions la "baby-shower" de ma soeur Marie-France, qui depuis a mis au monde un joli petit garçon prénommé Arthur.

Avec les copines de ma soeur, nous avions envie de passer un moment sympa sans tomber dans la célébration "à l'américaine" que l'on associe au terme "baby-shower".

Pour cette raison, j'ai eu envie de mettre tout le monde au travail pour préparer un cadeau pour le bébé à venir.

Et voilà le résultat de cet après-midi de travail sur une terrasse…
Certaines se sont prises au jeu et ont fait d'autres carrés par la suite!


A partir de là, c'était à moi de m'y mettre…

Et la tâche a été longue… Je dois avouer que j'ai parfois un peu grommelé en rentrant le xème fil qui dépassait… et en essayant d'égaliser les bords pour essayer d'arriver à quelque chose de rectangulaire!

Voilà le résultat… pas tout à fait rectangulaire :)




Une fois que la couverture couvre mon petit neveu, on ne voit presque plus qu'elle a une forme peu conventionnelle.

De toute façon, l'essentiel est qu'elle remplit son rôle, avec comme petit plus le fait que la maman sait qu'elle est un condensé de l'affection de ses amies et soeurs :)

samedi 12 juillet 2014

Fête fédérale de jodel

Il y a une semaine, je participais à la fête fédérale de jodel à Davos, aux Grisons (un canton suisse qui fait frontière avec l'Autriche et l'Italie). Avec mon choeur, nous avons chanté un chant en romanche (la quatrième langue nationale), prestation pour laquelle nous avons été jugés.

J'ai passé deux jours à Davos et cette fête de jodel a été un moment particulier pour moi. Il s'agissait pour ainsi dire d'une première et ces deux jours ont été dépaysants alors même que je me sentais dans un environnement familier.

Tous les choeurs ou les personnes qui se produisaient durant la fête étaient en habits traditionnels (chaque canton, voire chaque région a son propre costume, il existe le costume de la semaine, pour le travail, le costume du dimanche, le costume pour le mariage,…). C'est l'aspect qui m'a le plus intéressé. Tous les costumes étaient beaux, particulièrement ceux des femmes, mais certains comportaient des détails d'une délicatesse hors du commun.

Voici quelques photos…

Les prestations qui étaient jugées:





Dans les rues de Davos:

















Des joueurs de büchel:



Le menu typiquement suisse-allemand (spätzli + purée de pommes)



une tablée d'appenzellois:


Le jodel est un chant traditionnel suisse, mais aussi autrichien et allemand, qu'on peut définir de la manière suivante: il s'agit de passer rapidement de la voie de corps à la voix de tête. C'est un chant que l'on associe traditionnellement au monde rural et montagnard.


Je prends des cours avec Héloïse Heïdi Fracheboud, je chante dans le jodelklub Alpenrösli et j'ai aussi fait une journée de cours avec Barbara Klossner.



jeudi 26 juin 2014

La trouvaille du jour...

Dans le dernier post, j'écrivais que dans mon jardin, on est encore à la période de Pâques…
Cela s'est encore vérifié ce matin :)

Depuis plusieurs jours, plus d'oeufs dans le poulailler… alors je regardais presque tous les jours un peu partout dans le jardin, je retournais vérifier les endroits où il m'était arrivé, par le passé, de trouver des oeufs; rien…

Quand je m'en suis plaint à ma maman (ma chère maman qui a  toujours une oreille attentive pour mes soucis…), elle m'a raconté que l'apprenti agricole avait trouvé un nid avec plus de 20 oeufs dans la ferme… et rebelote une semaine plus tard avec 17 oeufs à un autre endroit, si mes souvenirs sont bons. 
Du coup cela m'a conforté dans mon idée que mes trois poules devaient elles aussi avoir trouvé un pondoir à leur convenance. Ce matin, j'ai encore regardé dans le jardin et cette fois-ci, je me suis penchée au bon endroit (en fait à peine 30 centimètres à côté de l'endroit où j'avais déjà contrôlé une bonne dizaine de fois!).




Je ne sais pas comment elles ont eu l'idée d'aller se fourrer là-bas, parce que j'ai eu bien du mal à déloger ces oeufs! Coincés sous le lierre et un buisson de houx…

Bien entendu mes poules m'en ont voulu et elles ont sans doute décidé de cesser de pondre à cet endroit, car ce soir c'est derrière le compost que j'ai trouvé un oeuf.  :)

dimanche 22 juin 2014

Début d'été

Voilà que l'été a commencé. Je l'attendais depuis si longtemps, et maintenant qu'il est là c'est comme si je n'arrivais pas à profiter de ces beaux moments.

Heureusement, ce n'est pas tout le temps comme cela; il y a aussi des instants où je me déconnecte du quotidien pour profiter de l'instant présent. En ce qui me concerne, c'est surtout la nature qui parvient à me faire déconnecter.

Comme il y a deux ou trois jours, lorsque j'ai remarqué cette feuille dans mon jardin...


C'est l'arbre à kiwi (ou actinidier ; j'ai comme l'impression que je vous ai appris quelque chose aujourd'hui… merci wikipédia en ce qui me concerne :) qui pousse, qui pousse… et qui donne aussi des fruits, depuis deux ans.

Ou comme quand je prends le temps d'observer mes poules… et avec elles c'est tous les jours Pâques ces temps-ci! Cherchez l'intrus dans la photo ci-dessous:


Il y a un oeuf au milieu de l'herbe (on ne le distingue pas très bien: au tiers inférieur, plutôt vers la gauche de l'image)! 
Nos poulettes ne sont plus décidées à aller pondre dans le poulailler, on dirait. Du coup quand je me promène dans le jardin, je jette toujours un oeil dans les recoins, sous les arbustes etc. pour voir si par hasard il n'y aurait pas un oeuf qui attendrait qu'on le ramasse...



Cette année je suis contente de mon jardin, je crois que j'ai enfin réussi à trouver un équilibre afin que je réussisse plus ou moins à suivre le travail à y faire mais aussi et surtout un équilibre entre les plantes qui y poussent, afin que la cohabitation soit harmonieuse. 









A part le jardin et mes poules, j'ai d'autres passions dans la vie :)

J'ai laissé le découpage de côté depuis un moment,  à part ponctuellement pour faire des cartes ou de petits cadeaux. 

Les mois de mai et juin ont été bien chargés et maintenant que mes jours de congé sont moins remplis, j'ai surtout envie de prendre du temps pour me reposer, bouquiner et (quand même) faire les quelques tâches ménagères nécessaires à une maison agréable.

En parlant de bouquiner, je suis surtout submergée par les magazines que l'on me donne ou auxquels je suis abonnée. Toutefois, j'ai encore réussi à en acheter deux lors de mon séjour à Londres. Ces achats n'étaient pas dûs au hasard, il s'agissait de deux publications dont j'avais entendu parler dans la presse et sur internet auparavant.

- "modern farmer" : il s'agit d'une publication américaine abordant différentes thématiques liées à l'agriculture et à la nourriture. 
Mon père est agriculteur et j'ai grandi à la campagne, à côté de la ferme, sans développer un intérêt très marqué pour cet univers, même si j'ai toujours aimé la nature et les animaux. C'est plutôt en partant de la campagne pour aller vivre en ville (quoique "vivre en ville", en Suisse tout est relatif :) que mon attachement et mon intérêt pour ce milieu se sont développés. 
Cet été d'ailleurs, je vais aller travailler quatre semaines à la ferme avec mon petit papa adoré :)
Dans "modern farmer", les articles suivants m'ont intéressé:
- la production laitière: l'évolution de ce qui est devenu une industrie, et la visite d'une ferme à taille humaine (pour les Etats-unis: 450 vaches)
- les petits producteurs de Mezcal au Mexique
- comment bien choisir son cochon
- comment construire un nichoir pour les oiseaux en utilisant un tuyau en PVC
- les portraits de plusieurs agriculteurs modernes (modern farmers) aux Etats-Unis, au Japon, en France
- les producteurs de fromage d'alpage de la vallée des Chapieux, en France
J'aime cette approche qui sort des sentiers battus et permet d'envisager d'autres perspectives. Et j'aime aussi découvrir les publicités américaines qui changent de celles des magazines européens :)

L'autre magazine sur lequel j'ai bien accroché est le magazine Flow. Au départ je m'étais intéressée à l'édition allemande, que je n'ai pour l'instant pas trouvée (mais dans deux semaines je passerai mon week-end en suisse allemande donc je vais reprendre mes recherches!), puis à Londres je suis tombée sur l'édition anglaise donc j'ai sauté sur l'occasion!

Qu'est-ce que le flow? En fait il y a 5 minutes, je ne le savais pas, et juste là en cherchant la page web du site du magazine, wikipédia me parle et me dit ceci: Le flow, littéralement le flux en anglais, est l'état mental atteint par une personne lorsqu'elle est complètement immergée dans ce qu'elle fait, dans un état maximal de concentration. Cette personne éprouve alors un sentiment d'engagement total et de réussite. 

Je trouve ce concept très intéressant… est-ce qu'on arrive encore à vivre cet état mental de nos jours? C'est difficile, non? En ce qui me concerne il me semble que je passe toujours d'une activité à l'autre, j'ai une oreille qui écoute la radio, pendant que je mange mon petit-déjeuner tout en lisant un article du journal d'hier… je repasse en regardant un DVD … je crochète en réfléchissant à mes préparations pour l'école…
Bref, le rapport avec le magazine? Plutôt que d'essayer de faire un condensé qui risquerait d'être incomplet, voici la sélection des articles qui m'ont parlé:
- un monsieur qui dessine tous les jours une autre maison de New York : 
http://allthebuildingsinnewyork.com/new/
- des gens dans le monde qui font du crochet, et il y a une dame qui vit en Suisse!
- heureux avec rien de neuf (traduction littérale): les alternatives à l'achat d'objets neufs. Il existe même une organisation et une journée consacrée à cette thématique!
- l'art d'écrire à la main, qui revient sous les projecteurs
- un carnet à remplir pendant 30 jours, en répondant à des questions pour réfléchir sur soi (je n'ai pas encore commencé)

C'est un magazine très fourni, à chaque fois que je l'ouvre je tombe sur une page, un article que je n'avais pas encore lu. 
Les illustrations sont très chouettes, il y a même toutes une série de cartes postales en cadeau. Et très peu de publicités, ce qui ne gâche rien! Pas un seul mannequin retouché vantant des cosmétiques, ça faisait longtemps!

Et à part lire des magazines, je fais aussi du crochet mais je vous en parlerai dans un prochain article… d'ici-là l'une ou l'autre de mes soeurs aura certainement pondu mis au monde mon premier neveu ou nièce (oui, vous avez bien lu, deux soeurs enceintes en même temps, mais comment fais-je pour supporter cela :) et ce sera le début (sans doute) d'une production infinie d'objets destinés à ces petits bébés…

Beau début d'été!